Partager en un clic seulement

 

ACCESS (African Centre for Career Enhancement and Skills Support) est un projet de l’institut allemand DAAD. Il vise à trouver des solutions pour diminuer le taux de chômage des jeunes dans certains pays africains à travers le transfert de compétence et l’entrepreneuriat. Les pays africains retenus pour le démarrage du projet sont listés dans la suite de l’article.

Selon les statiques le taux de chômage des diplômés sans emploi dans plusieurs pays africains augmente chaque année universitaire de plus de 30 pour cent. Nonobstant cela des milliers de nouveaux étudiants, n’ayant certainement pas d’autres choix, continuent de s’inscrire chaque année dans l’espoir d’être embaucher une fois leurs études terminées.

Le chômage est un mal que j’ai personnellement vécu trois années durant à Cotonou avant mon départ pour l’Allemagne.

Le problème du chômage en Afrique

Chomage

Expérience personnelle

Il y a de cela vingt ans, j’étais admis au Baccalauréat. Comme la majorité des jeunes de ma génération, je voulais aussi faire un Brevet de Technicien Supérieur, communément appelé BTS. L’objectif derrière ma décision était, contrairement à des années d’étude universitaire, d’être opérationnel sur le marché de l’emploi après deux ans seulement. Ce qui n’a malheureusement pas été le cas, puisque le marché d’emploi en Afrique est un marché presque vide.

Alors en bon africain, il fallait improviser. Ensemble avec un ami, on s’était lancé dans ce que tout le monde appelle de nos jours entrepreneuriat. On n’avait pas de business plan, ni d’objectifs à atteindre et ni de stratégie à suivre. Le plus important était de gagner de l’argent.

Etant donné que nous étions tous les deux titulaires d’un BTS en Informatique, nous possédions quelques notions dans l’assemblage de PC et dans la mise en place de petits réseaux d’ordinateur. Les revenus provenant de cette activité très irrégulière étaient insuffisants pour se prendre en charge. Heureusement que les parents venaient de temps en temps au secours.

Un problème persistant

Malheureusement, la situation reste vingt ans après, la même dans bon nombre de pays africains. Et c’est cet état de chose qui me motive à apporter ma modeste contribution dans la mesure du possible, en créant ma structure simondebade-sharing.com.

La pénurie d’entreprises industrielles et d’usines de transformation en Afrique se manifestent par un taux de chômage très élevé. Nous sommes d’ailleurs convaincus, que des formations pratiques accompagnées des notions entrepreneuriales peuvent aider les jeunes à se prendre eux-même en charge.

De ce fait, notre objectif est de rompre avec la stratégie basée seulement sur des études purement théoriques, qui sont couronnées à la fin par un diplôme pour chômer?

C’est de là qu’est née notre mission, qui est:

Accompagner les jeunes entrepreneurs du secteur agroalimentaire, dans la transformation industrielle et la valorisation des produits locaux, grâce à un transfert de compétence de nos partenaires allemands et africains.

 

Différence entre l’éducation et la formation

Etudiants

Qu’est-ce que l’éducation ?

L’éducation est l’action de développer ses facultés physiques, intellectuelles et morales. L’éducation vise à transmettre aux étudiants des connaissances sur des faits, des évènements, des valeurs, des croyances, des principes et des concepts généraux.

Cela aide à développer les facultés de raisonnement, de compréhension et de jugement dans des domaines spécifiques. L’éducation scolaire ou universitaire est souvent liée à un diplôme. Malheureusement l’obtention d’un diplôme suite à des années d’éducation ne nous rend toujours pas opérationnel et producteur de valeur ajoutée.

Qu’est-ce que la formation?

La formation est par contre, apprendre en faisant. C’est un programme systématique et bien planifié visant à développer des compétences pratiques. Et c’est justement cette compétence pratique qui nous permet de faire des réalisations, afin de produire de la valeur ajoutée à la société.

La connaissance intellectuelle non appliquée à une formation pratique n’est que de la théorie. Je me permets de citer ici l’extrait du livre de l’un de mes auteurs préférés Dr. Joe Dispenza: « La connaissance sans expérience est de la philosophie, et l’expérience sans connaissance est de l’ignorance. La sagesse naît de l’interaction entre les deux »

Un système éducatif exemplaire

En effet, le système éducatif allemand l’a très bien compris et combine d’ailleurs l’éducation et la formation. Les étudiants allemands ayant le baccalauréat ont la possibilité de faire trois années durant, une formation pratique dans n’importe quel secteur souhaité (informatique, électronique, pâtisserie, infirmerie …).

Suite à cette formation, ceux qui le désirent, engagent leur carrière professionnelle et deviennent des salariés ou créent une PME, le reste s’inscrit à l’université pour la poursuite de leurs études (dans la plupart du temps dans une filière en relation avec leur formation précédente).

Les preuves de la réussite de ce système basé sur l’éducation et la formation ne sont plus à démontrer, quand on voir le niveau de développement de l’Allemagne sur l’échiquier mondial.

Et c’est justement ce concept basé sur la combinaison de l’éducation avec la formation, qui sera développé dans les pays bénéficiaires du projet ACCESS.

C’est quoi, le projet ACCESS?

L’un des objectifs principaux du projet ACCESS vise à améliorer l’accès des jeunes africains au marché du travail. Et c’est cette vision, que je partage avec le projet, qui m’a suscité à accepter la demande faite par l’un des membres d’écrire un article de présentation du projet sur mon blog.  

Un grand plaisir pour moi est de constater que le Bénin, mon pays d’origine profitera aussi des avantages de ce projet. Outre le Bénin, cinq autres pays africains sont sur la liste des pays bénéficiaires. On y retrouve le Ghana, le Kenya, le Nigeria, le Rwanda et la Tunisie.

Pour la réalisation de ses objectifs, le projet ACCESS se focalise sur les quatre piliers suivants :

ACCESS

Renforcement des capacités

Le but ici est l’utilisation d’un ensemble d’outils pour le développement des compétences par la mise en œuvre de processus d’apprentissage entrepreneurial. Le tout sera basé sur Internet et des plateformes numériques (e-coaching), qui facilitent le processus d’apprentissage.

Liens avec les universités

Cette partie se concentre sur le développement de structures organisationnelles dans les universités qui soutiennent la création et la gestion de liens avec le secteur privé. Cela comprend un programme de développement professionnel qui crée des opportunités d’emploi concrètes grâce à des mesures actives de marketing et de recrutement.

Programme de recherche sur l’employabilité

Son but sera de développer et tester des concepts nouveaux et innovants pour la promotion de l’employabilité. Ceci est un outil d’auto-évaluation en ligne qui permet aux institutions de l’éducation et de l’enseignement supérieur de comprendre leurs forces et leurs faiblesses en matière de promotion de l’employabilité de leurs étudiants.

Académie afro-allemande de l’entrepreneuriat

AGEA (African German Entrepreneurship Academy) est une initiative conjointe et un réseau énergétique développé par le programme international SEPT de l’Université de Leipzig en coopération avec ses partenaires en Afrique et en Allemagne.

L’objectif est de promouvoir une formation à l’entrepreneuriat de pointe en Afrique ainsi que la mise en place d’une coopération orientée vers la pratique avec les start-ups et les entreprises.

Conclusion

Connaissant la capacité des allemands à mener à bout de façon qualitative et efficace leurs projets, je suis optimiste et certains que le projet ACCESS apportera une plus-value dans la résolution des problèmes liés au chômage en Afrique.

 

Merci d’avoir lu jusqu’à la fin.

La préparation et la rédaction de cet article m’ont pris un bout de temps…

La lecture jusqu’à la fin t’a couté cinq à dix minutes…

Un feedback en commentaire par contre nourrira les échanges et nous permettra tous d’élargir notre horizon…

PS: Si tu aimerais faire partie du groupe, comme beaucoup d’autres déjà, alors n’oublie surtout pas de t’abonner à notre page, pour recevoir les prochains articles, gratuit et directement dans ta boite email.

Notre adresse Facebook est la suivante:

https://www.facebook.com/Simon.Debade.Sharing/

Partager en un clic seulement
Catégories : Genéral

20 commentaires

YAO SOUNGALO · 22. juin 2020 à 16:39

Félicitations à l, Allemagne pour ce partenariat qui va réduire le chômage par l, entrepreunariat

EZIN REGIS ALBERIC YELIAN · 22. juin 2020 à 23:07

Les initiatives telles que celle-ci, pratiques et pertinentes, permettront d’apporter des solutions réelles à la jeunesse du continent africain.

    Abou Camara · 23. juin 2020 à 19:16

    C’est m’aide à développer mon projet agro-alimentaire en République de Guinée Conakry

Konan · 23. juin 2020 à 17:20

Comment représenter ce projet ici en Côte d’Ivoire ?

Mohamed El Moustapha Oumar Sarr · 23. juin 2020 à 20:45

Un grand remerciement a l’Allemagne pour sa contribution et félicitations à toutes les fondateur bonne chance et continuation.

    Hamidou · 7. août 2020 à 18:26

    Merci au République fédérale d’Allemagne pour ses différentes initiatives en faveur de la jeunesse en Afrique et partout d’autres endroits dans le monde. Prenons l’exemple de FBS ou d’armer business school initié par la giz en collaboration avec coopération allemande pour le développement, ce fut une approche compatible avec le mental Africain.
    Nous encourageons l’Allemagne a aller toujours dans direction afin que le chômage des jeunes diminue.

Fréjus GBAGUIDI · 23. juin 2020 à 21:46

Belle initiative

Simon · 23. juin 2020 à 22:05

Merci à tous pour vos commentaires!!!

Comme mentionné dans l’article, six pays africains ont été retenus pour le projet, dont le Bénin, le Ghana, le Kenya, le Nigeria, le Rwanda et la Tunisie.
Le kick-off event auquel je suis invité est prévu pour le 29. Juin 2020 (indiqué sur le site: https://access-centre.org/index.html ).
Les informations qui en découleront seront mises à votre disposition.

    Mpoubou ginael · 25. juin 2020 à 1:09

    Bonsoir, je suis ginael du Gabon.Je suis consultant pour un projet de la Banque Mondiale lance conjointement avec la Republique gabonaise a travers son ministere de la formation de professionnelle.Le Projet de Developpement des Competences et l’ Employabilite (PRODECE) dans sa sous composante 2.3 traite de l entrepreneuriat des jeunes.les objectifs sont de former 750 jeunes et selectionnes 300 pour recevoir 3000$ pour Lancer leur entreprise.Je souscris totalement a la vision du projet Acces.Le jeune des jeunes diplomes ou tout court passe par l entrepreneuriat et la formation professionnelle.

Macka Diaby · 24. juin 2020 à 1:30

Une belle initiative et vive la Coopération Germano-Africaine

Fall · 24. juin 2020 à 5:06

l’entrepreneuriat , je suis sortie d’une univery supérieure d’entrepreuneurship et de gestion , et j’étais sanctionné par un master en comptabilité finance. Mais le goût de l’entrepreneuriat me donne envie de créer mon entreprise sur la vente de l’eau minérale , vous savez que le Sénégal est un pays où passe le fouta ballon . Ainsi , même s’il y’a pas mal de concurrent j’aimerai aller vendre cette eau dans la sous région et surtout encore me lancer dans l’agrobusiness un jour

Hervé · 24. juin 2020 à 9:31

Très belle initiative. Comme je le dis souvent, l’entrepreneuriat est pour le moment le seul remède du chômage en Afrique. C’est le remède parfait pour palier à ce fléau qui ronge presque tous les pays africains. La politique de nos États doivent s’orienter vers l’entrepreneuriat.
Une fois encore merci pour l’initiative,.

Marturin A. · 24. juin 2020 à 19:36

Félicitations, nous attendons le démarrage de cette initiative dans les pays africains cités particulièrement au Bénin.

Raphael VYAGIZIMANA · 24. juin 2020 à 23:10

Il faut ajouter le Burundi pour que la majorité beneficie votre service

Jean · 25. juin 2020 à 7:33

Bonjour Simon,
Très bon projet et ambitieux,
Il reste à représenter le Sénégal, le Togo, le Burkina…

Astria Kukabu · 25. juin 2020 à 20:35

Bonsoir chers tous,

Je suis ressortissant de la RDC et voudriez à ce que les jeunes de mon pays puissent bénéficier aussi de ce programme, pourriez-vous nous accompagner?

Merci
Astria Kukabu

Coulibaly · 26. juin 2020 à 6:25

Apprendre

KIENTEGA Yamba · 31. juillet 2020 à 20:42

Création d’une entreprise agroalimentaire
Je suis convaincu que l’entreprenariat est la meilleure option pour créer l’emploi en Afrique

Fulgence SENOUGBE · 16. août 2020 à 10:54

Ce genre d’initiatives, nous en avons besoin, pour développer notre continent. Nous avons vraiment besoin de développer notre continent à travers un vaste réseaux d’industrie de transformation agroalimentaire pour ne plus exporter nos matières premières.

Vraiment, merci beaucoup à vous.C'est une très bonne initiative. · 5. septembre 2020 à 10:35

Idée entrepreneuriat en agrobusiness : production, transformation et commercialisation des produits agricoles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *